L'utérus- une voiture qui transporte le bébé

Il perd le mouvement qui le balançait à l'intérieur de l'utérus, exactement que la même forme que quand nous sommes à l'intérieur d'une voiture qui se déplace et qui, avec ses mouvements, nous balance doucement.

Qui de nous, n'a jamais dit: Allons faire un tour de voiture pour que le bébé se calme et dorme? La voiture fait tellement de bien au bébé qu il arrive à se calmer et le laisse tellement relâcher au point de dormir. Pourquoi?

Parce que l'unique vie qu 'il connaissait jusqu'à là, était à l'intérieur "d'une voiture humaine', étant transporté par-ci et par-là. On peut argumenter que quand nous balançons le bébé dans nos bras, il réagit bien, c'est vrai. Les secousses que nous donnons au bébé dans nos bras, est ce que nous lui donnons de plus proche, après le "tour de voiture", à ce qu'il avait dans le ventre de las mère.

Ça lui fait du bien, mais c'est différent du mouvement naturel du corps de la mère pendant ses activités quotidiennes, exactement comme elle faisait avec lui dans le ventre. Sauf que maintenant, elle va faire avec lui, collé au corps à l'intérieur d'un utérus externe, la poche kangourou.

Qu'est ce que ce balancement naturel du corps de la mère apporte au bébé?

Nous appelons de système vestibulaire, la partie centrale de l'oreille où on reçoit nos sensations d'équilibres. Recevoir les sensations similaires à celle qu'il avait à l'intérieur du corps de la mère, différemment de l'interruption brutale de cette sensation, va permettre à l enfant de construire le sens de l'équilibre à partir du corps de la mère.

Si cela ne suffit pas, saviez -vous que 85% des causes de vertiges proviennent du stress? Le désordre émotionnel nous amène à l'équilibre des émotions, c'est un fait, mais reflète aussi le corps.

Encore une fois, nous voyons comment le corps de la mère peut transmettre plusieurs bénéfices au bébé lors de ses premiers mois de vie.

Parmi eux, la formation de la perception d'équilibre, en ayant comme partenaire le travail du corps de la mère.

Luciene Godoy - Analyste