Qu'est- ce qui se passe avec la mère-kangourou?

Elle se sent mère.

Mère est définie dans le dictionnaire comme celle qui soutient quand c'est nécessaire, protège, et fournit les moyens de survivre.

Nous pouvons nous demander quelle est la mère qui ne soutient pas, ne protège pas et n'aide pas à vivre.
C'est vrai. Mais cela vient plus directement.

La "mère Kangourou" est celle qui donne son corps, qui partage son corps avec ce "petit bout de cher"-comme nous disons en psychanalyse-qui naît et ne peut pas être séparé de manière totale de sa source de chaleur, d'alimentation, de vie...

C'est un trait très caractéristique de la mère "kangourousé (ou kangourisé)", celle qui se sent forte. C'est une sécurité qui vient du fait de sentir que, comme le bébé est tranquille et en bonne santé, comme elle, elle se sent compétente et capable de prendre soin de son fils.

C'est parce que, avant cela, elle ne connaissait pas tous les éléments basiques que le bébé prématuré (même naît au neuvième mois) avait besoin.

La mère qui allaite, a l'habitude de se sentir bien pour nourrir son fils avec son propre lait. Ce qui surprend, c'est que la mère qui transporte son petit nouveau-né que pour quelques heures du jour, collé au corps, lui donne une sensation de donner à son fils tout ce qu'il a besoin, et c'est clair, vu les réactions du petit.

Alors au final, que se passe t-il avec la "mère kangourou"?

Elle se sent mère avec un M majuscule.

Luciene Godoy - Analyste